Home ActualitésLa campagne de rajeunissement de la classe politique évolue positivement dans le Sud-Kivu
La campagne de rajeunissement de la classe politique évolue positivement dans le Sud-Kivu

La campagne de rajeunissement de la classe politique évolue positivement dans le Sud-Kivu

La société civile se réjouit de l’avancée dans la sensibilisation autour de la campagne de rajeunissement et renouvellement de la classe politique en RDC. Tout va bien pour l’instant, selon eux.

C’est ce qui ressort dans un café de presse à l’intention de la presse locale, nationale et internationale présente dans la ville de Bukavu ce jeudi 31 mai 2018. Un point de presse organisé par la coordination de cette campagne au niveau national en compagnie des autres responsables des sociétés civiles au Sud-Kivu.

Bienvenu Karhakubwa, du Centre Africain de Paix et Gouvernance rassure qu’après le tour à travers le pays, l’identification des acteurs sociaux et politiques a déjà commencé en vue de pointer ceux qu’il faut accompagner.

« En ce qui concerne l’identification des jeunes hommes et femmes ambitieux, et potentiels candidats acteurs sociaux, nous sommes presque à la fin pour la province du Sud-Kivu. Nous allons entamer une série des consultations  avec les groupes d’intérêts locaux pour pouvoir nous aider dans la gestion des ambitions de ces potentiels candidats mais aussi peser leur influence et leur degré d’engagement pour espérer réussir ; nous sommes en pourparlers avec différents partenaires pour pouvoir les soutenir. A ce stade, nous avons commencé à rencontrer individuellement et en groupe les jeunes et femmes potentiels candidats acteurs sociaux qui se sont faits identifier pour des échanges et des réflexions d’orientation de départ, et cela selon les axes »  dit Bienvenu Karhakubwa.

Il se donne comme objectif de commencer des rencontres dans des partis politiques pour que les jeunes soient alignés sur les listes des candidats à tous les niveaux. «Ceux qui n’aligneront pas les jeunes, nous trouveront sur leur chemin » avertit Karhakubwa.

« Nous n’allons pas reculer » dit de son côté Faustin Katanga, président de la Nouvelle Société civile Congolaise au Sud-Kivu.

« C’est maintenant ou jamais. Il est urgent que la jeunesse s’en approprie parce que ça fait longtemps que la jeunesse a été utilisée et maintenant on trouve que c’est maintenant s’approprie le calendrier, la constitution pour qu’il y ait ce renouvellement à travers ces élections » dit Me Zozo Sakali.

« Les jeunes ont trop souffert avec le chômage et tout ç a c’est trop ridicule et cette fois-ci nous croyons que nous allons élire les jeunes et nous allons changer » s’est pour sa part exclamée, madame Wilermine Ntakebuka, de la Fédération de la Société Civile au Sud-Kivu.

Bienvenu Karhakubwa  se réjouit que dans d’autres provinces à L’Ouest pays, les acteurs se soient aussi appropriés de cette campagne.

Il cite des nombreux défis qui guettent cette campagne. C’est entre autre le défi du temps par rapport aux prévisions de la centrale électorale.

Il a demandé à la presse d’apporter son soutien et que la campagne soit une réussite car, dit-il « en renouvelant la classe politique actuelle, on peut changer ou améliorer la gouvernance actuelle au pays ».

Cette campagne nationale vise notamment à sensibiliser, identifier, encourager et accompagner les jeunes hommes et les femmes à se saisir de ces élections pour se retrouver en grand nombre dans les instances de prise de décisions.

Florence Ashuza

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *