Home ActualitésQuestions foncières, infrastructures,…Patient Bashombe parle des retombées de sa mission à Kinshasa
Questions foncières, infrastructures,…Patient Bashombe parle des retombées de sa mission à Kinshasa

Questions foncières, infrastructures,…Patient Bashombe parle des retombées de sa mission à Kinshasa

La juridiction militaire n’a aucune compétence pour gérer la question de spoliation des terres et des affaires foncières.

Ces propos sont du président provincial de Bureau de Coordination de la Société Civile dans une réunion hebdomadaire tenue le mardi 29 mai dans la salle Concordia de l’archevêché de Bukavu devant toutes les organisations membres de sa structure dans le but de restituer sur les retombées de sa mission dans la capitale du pays.

Pour maitre Patient Bashombe, il est inexplicable et inconcevable que l’autorité militaire se mixe dans des dossiers fonciers.

Tout en rassurant la population Sud-Kivucienne, Me Patient Bashombe fait savoir que sa structure ira jusqu’au bout de ce dossier pour remettre tous les citoyens dans leurs droits.

« Nous avion fustigé le fait que les juridictions militaires traitent les questions foncières ,et donc nous avions fait des plaidoyers que ce soit auprès du gouvernement qu’au niveau des institutions judiciaires à Kinshasa, et nous pensons que nous avions été bien écouté et d’ici là nous croyons que les décisions vont tomber et vous ne tarderons pas à les entendre car c’est un grand plaidoyer que nous avions mené »  lance Patient Bashombe .

Quant à la situation  actuelle des routes à Bukavu, il rassure que cette question sera réglée dans les jours à venir et cela est aussi le fruit de sa mission à Kinshasa.

« Vous avez reçu une forte délégation ici à Bukavu conduite par le ministre des travaux publics ainsi que le gouverneur honoraire du Sud-Kivu ,pour s’enquérir de cette situation et tout ça c’est le fruit de notre plaidoyer par ce que nous avions exigé qu’il y ai des équipes qui vont descendre et qui viennent pour concrétiser la réhabilitation de notre voirie urbaine et de nos routes de desserte agricole »  dit-il.

Patient Bashombe demande à la population de comprendre que la mission de plaidoyer  assignée  aux acteurs du Bureau de Coordination de la Société civile à travers son président est en train d’être bien menée  et réalisée.

source:http://www.laprunellerdc.info
Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *